PROJET AUTOBLOG


Sam & Max: Python, Django, Git et du cul

Site original : Sam & Max: Python, Django, Git et du cul

⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

NiceHash – Pump up your power, à quoi ça sert et comment ça marche ? 3

mardi 14 novembre 2017 à 12:05

Alors c’est quoi ce « gentil hachis » dont vous parlez sur Telegram, c’est un truc de cuisine ?

« Nicehash » c’est un service de location de puissance de « hash », en gros avoir le plaisir de posséder l’équivalent de 25000 cartes graphiques pendant un moment pour miner de la cryptomonnaie.
C’est un peu la Smartbox (vous savez celle où on peut faire 200 bornes pour conduire un R8 pendant ¼ d’heure) de la crypto, mais sans sortir de chez soi, moins de plaisir, mais plus de rendement.

D’un côté Nicehash propose aux mineurs (ceux qui ont des machines qui chauffent leur maison toute la journée) de mettre ces machines en location, et d’un autre on peut participier à des enchères pour louer la puissance (additionnée) de plein de mineurs d’un coup pour devenir un moment un gros mineur bien velu.
On voit bien sur ce graphe ce que ça donne là quand un gars s’est un peu énervé pendant ½ heure

un ptit coup de nicehash ?
Sur le chan de Goldenshower.io on a l’histoire d’un gars qui a réussi à lancer ¼ d’heure de nNicehash au tout départ du BitcoinGold et en a ramassé une bonne grosse poignée à ce moment là, mais sinon de notre expérience avec le service, il est possible de faire un 10-25% de bénéfice (on achète du hashpower en BTC, on mine une monnaie, qu’on revend ensuite, et ça fait 10-25% de BTC en plus pour recommencer ).

Allons-y “gayment”! Rendez-vous sur https://www.nicehash.com/

 

On créer un compte, on valide tout ça et on passe aux choses sérieuses. Le tuto suivant décrit la méthode pour lancer un NiceHash sur la crypto Bitcoin Gold, qui est basé sur l’algo Equihash, pour d’autres cryptos il faudra choisir l’algo approprié mais pour le reste il n’y a rien à changer.

 

  1. On va dans le marketplace (place de marché)
    On sélectionne  market place
  2. On sélectionne l’algo approprié à la crypto que l’on va miner, ici pour BTG (Bitcoin Gold) on sélectionne Equihash.
    Equihash est l'algo que l'on va utiliser pour miner du BTG (Bitcoin Gold)
  3. La partie la plus importante, Il va falloir envoyer notre puissance de calcul louée sur un pool, ici sur goldenshower.io. Pourquoi celui-là et pas un autre ?
    Parce que c’est celui de Sam&Max (et des potes) , qu’on est les plus beaux et qu’on a besoin de tunes pour aller aux putes régulièrement et vous mijoter de jolis articles tous mignons.
    PArtie la plus important, setup du pool Pool Name: Golden Show (le nom de votre pool, mettez ce que vous voulez, c’est pour le reconnaître par la suite dans la liste.)
    Stratum hostname ou IP: btg.goldenshow.io
    port: 3870
    User: là il faut mettre votre addresse de Wallet BTG que vous aurez créé en suivant notre tuto précédent ici

  4. On place son Order (et oui comme à la bourse) qui va consister à acheter de la puissance de Hash à un prix fixé par vous.
    ATTENTION! Avant de placer un order il faut créditer son compte Nicehash avec des BTC (Bitcoins), car tout se paie en BTC.
    Sur la figure suivante j’ai placé un order à 0.01258 BTC.

    PRICE: par défaut un prix est suggéré , il faut regarder dans la liste des ordres à côté que vous êtes dans les bonnes valeurs, un prix trop bas et votre ordre ne passera jamais.
    LIMIT: sert à limiter la puissance de calcul envoyée dans le temps, pour les premiers essais il vaut mieux mettre une faible valeur (attention si vous mettez 0 nicehash va envoyer toute la puissance d’un coup) en cas de mauvaise configuration du pool, ça serait con d’envoyer toute la puissance sur un truc qui mine pas :)
    AMOUNT: le budget que vous voulez allouer, là aussi au départ une petite somme pour tester l’artillerie, une fois que vous êtes sûr que ça marche, vous pouvez placez un ordre plus important.

    on achète des gigoWatts Doc !!

  5. Et C’est tout ! La puissance de calcul louée sur Nicehash va être transmise au pool goldenshow.io et c’est comme si vous aviez une ferme de GPU qui mine. Elle est pas belle la vie ?
    6_MiningStart

Si vous voulez racheter de la puissance de calcul vous éditez votre order dans la liste et vous changez les valeurs appropriées.
8_If_Need_Change_Price_or_refill
Vous l’aurez compris, Nicehash permet d’avoir l’équivalent d’une immense ferme de GPUs sans les inconvenients. Pratique pour miner à la sortie d’une crypto sans avoir à setup grand chose et pour se rendre compte immédiatement de la rentabilité de minage de la monnaie concernée.
A savoir qu’en général quand une monnaie sort la difficulté est faible donc ça vaut le coup de se lancer dessus et le Nicehash est la solution la plus rapide.

Rendez-vous sur goldenshow.io, votre pool préféré pour miner (pas exclu qu’on rajoute d’autres cryptos soon ^^ )

Les précédents Tutos:

http://sametmax.com/de-la-thune-avec-un-mining-pool-de-btg/

http://sametmax.com/tutorial-pour-miner-du-bitcoin-gold-btg/

Tutorial pour Miner du Bitcoin GOLD – BTG 41

lundi 13 novembre 2017 à 12:38

ça y est le pool est open, tout devrait marcher !

Comment on utilise un mining pool :

Dans peu de temps (ou depuis peu de temps c’est selon), le mainnet (blockchain de prod) de BTG est en ligne, du coup, yahoo on peut commencer à miner. Avec des potes on s’est marrer à monter un pool de minage sur lequel vous pourrez vous connecter. http://goldenshower.io, avec un nom pareil on s’es fait ban du listing du site officiel :) du coup on a pris goldenshow.io mais les 2 ndds marchent pareil.

 

Une bonne douche dorée de BTC ^^

Une bonne douche dorée de BTC ^^

Pour ceux qui ont loupé la 1ère partie c’est ici.

 

Petit tuto rapide, mais j’espère clair :

1) Créer un wallet BTG

https://btgwallet.online/ ou là https://mybtgwallet.com/
Notez bien dans un endroit sécurisé tout ce qu’ils disent de noter (si si c’est important, sinon tous ces beaux Bitcoin Golds seront perdus à jamais). Vous obtiendrez votre adresse que nous nommerons bitcoin-gold-address dans la suite.

2) Installer un logiciel de minage, selon votre système d’exploitation et la marque de votre carte graphique :

Sur ces deux repos se trouvent les versions Linux et Windos (pas encore de miner pour OSX)

Si vous avez une carte graphique NVIDIA:
EWBF v0.3.4b (NVIDIA) –  https://github.com/poolgold/ewbf-miner-btg-edition/releases

Si vous avez une carte graphique AMD:
ClaymoreZcash v12.6 (AMD) – https://github.com/poolgold/ClaymoreBTGMiner/releases

Il est possible que votre antivirus se plaigne, mais ces liens sont légitimes et utilisés par plein plein de gens sans problème.
Ces logiciels contiennent des fonctions cryptographiques (ce qui fait hurler les antivirus) parce que justement c’est leur boulot en tant que mineurs.

3) Configurer le mineur avant de le lancer :

Sous Windows:
* EWBF (les carte nvidia) : miner –server btg.goldenshow.io –user bitcoin-gold-address.worker –pass x –port 3857

* Claymore (les cartes AMD):
Editez le fichier start.bat et mettez ça :

set GPU_FORCE_64BIT_PTR=1
set GPU_MAX_HEAP_SIZE=100
set GPU_USE_SYNC_OBJECTS=1
set GPU_MAX_ALLOC_PERCENT=100
set GPU_SINGLE_ALLOC_PERCENT=100

Editer le fichier config.txt

-zpool stratum+tcp://btg.goldenshow.io:3857
-zwal bitcoin-gold-address.worker
-zpsw x
-allpools 1

et lancer ZecMiner64.exe

4) Pour les plus pointus d’entre vous, il y a quelques variantes :

ports :

3857 = PC standard à quelques GPU
3860 = petite ferme (10-15 GPU ou plus)
3870 = nicehash ou mega fermes ( + 150 gpus)

Pour linux c’est la même chose mais en créant un fichier bash à la place du .bat.

Si vous rencontrez des problèmes (et vous allez en avoir) on a un chan Telegram.

Happy mining !

Le miner pool BTG est ready: voici comment faire 9

lundi 13 novembre 2017 à 01:03

ATTENTION !!! Article posté par erreur, BTCGOLD ayant pris un low kick frontal par une DDoS de gniaks, ils ont tout niqué. C’est en train de sync le mainnet, on en est à 50%, je pense que ce sera fini demain matin. Je vous posterai un article/tuto quand ils seront up.

Max s’est bien marré et pour miner du bitcoin gold, nous a pondu le site http://goldenshower.io/.

Qui s’est fait insta banné des listing et donc on a du mettre un alias http://goldenshow.io. On garde l’autre pour la postérité :)

Toutes les instructions sont dessus.

Mais en résumé, vous créez un wallet sur un site type https://btgwallet.online/.

Ca donne un truc comme ça:

Non c'est pas le mien bandes de bananes

Non c’est pas le mien bandes de bananes

Sauvegardez tout ça.

Installez le miner pour votre os et carte graphique tel que listé sur http://goldenshower.io/.

Les windowsiens peuvent avoir un probleme de dll. Dans ce cas y a un truc de plus à installer:

https://superuser.com/questions/1163409/msvcp120-dll-and-msvcr120-dll-are-missing

Si vous avez un doute, essayez en premier https://www.microsoft.com/en-us/download/confirmation.aspx?id=40784

Ensuite, vous votre miner depuis le terminal et on attend :)

De la thune avec un « Mining Pool » de BTG 25

dimanche 12 novembre 2017 à 08:29

C’est pas parce que vous entendez plus trop parler de Max qu’il est mort. En ce moment, il est à fond sur les cryptomonnaies. Mais si, rappelez-vous, ça fait quand même 5 ans qu’on vous parle du Bitcoin sur le blog… Aujourd’hui le Bitcoin est à quelques milliers d’euros, et des centaines de monnaies concurrentes sont arrivées sur le marché.

Les opportunités pour faire de l’argent (et en perdre of course) sont décuplées, et Max, ainsi que deux potes à nous, se sont lancés dans un petit montage sympa. Potentiellement, si vous avez une bonne carte graphique, y a moyen de se faire du pognon sans trop d’effort. Plus on a de lecteurs qui participent, plus la thune arrive.

Je leur laisse la parole dans un article invité de Tic, où ils vous expliqueront ça mieux que moi


Avec une bande de zozos, on est en train de monter un mining pool sur le Bitcoin Gold. Rien que cette phrase je me demande comment j’ai pu l’écrire.

Je ne suis pas du genre à me baigner dans du charbon, donc je vais préciser les choses :

Certaines cryptomonnaies (Bitcoin, Ether, Monero, mon préféré Electroneum …) reposent sur une blockchain dont la sécurisation (ie gravure des transactions et informations dans le marbre de la blockchain, vérification qu’il n’y a pas de fraude) est réalisée par une armée de machines capable de réaliser des tonnes d’opérations mathématiques : les mineurs.

Pour valider un block de la chaine chaque mineur essaye des foultitudes de combinaisons mathématiques liées à ce block, jusqu’à ce qu’un trouve la bonne combinaison et Bingo il touche la cagnotte, le salaire (versé dans la cryptomonnaie associée) lié à la validation de ce block et ainsi de suite, jusqu’à presque l’infini.

Du coup, soit les mineurs travaillent tout seuls dans leur coin pour choper le gros lot, soit ils s’associent dans un « pool » et mettent leur puissance (et leur chance, car il s’agit bien de chance) en commun pour gagner plus souvent une plus petite partie de la mise.

Un peu comme jouer au loto, soit on fait sa grille tout seul dans son coin pour gagner en moyenne 2 millions avec une probabilité de 1/19 Millions, soit on a 1 000 « amis » avec qui on s’associe pour gagner en moyenne 2000 euros avec une probabilité de 1/19000. On gagne beaucoup moins, mais on a beaucoup plus de chance (au sens probabiliste) que ça arrive au moins dans une vie.

Sauf que pour miner, pas besoin d’acheter un ticket. Il suffit d’avoir une carte graphique sur son ordi.

Et avec un pool, on a un serveur sur lequel chaque mineur se connecte pour lui demander du travail, sa feuille de route au niveau calcul pour les secondes à venir. Chacun fait ses calculs aussi vite qu’il peut et renvoie ses résultats, et si un des mineurs du pool trouve la combinaison gagnante, le pool redistribue les gains selon la quantité de travail (pour la plupart dans le vent, mais c’est le jeu qui veut ça) fournie par chacun. Par chacun, on parle d’un PC (presque) de base à une ferme de minage comprenant plusieurs dizaines (ou centaines) de cartes graphiques.

Sinon j’ai parlé de BTG en titre, c’est le Bitcoin Gold (il y a le silver et surement un jour le copper à venir, mais on va rester sur le Gold). Le BTG c’est une nouvelle cryptomonnaie qui sort officiellement le 12 Novembre à 19h UTC. Donc ce soir. Pour faire court et simple (et pas trop m’embrouiller), le BTG est basé sur la blockchain du BTC (The Bitcoin), c’est un « fork » qui veut redonner le pouvoir au peuple dans la mesure où la sécurisation de la chaine Bitcoin originale est devenue tellement difficile que seule une poignée de gros acteurs basés dans l’Empire du milieu (bref des chinois) détient la quasi-totalité de la puissance. Pour la sécurisation décentralisée de la chose, on repassera. Le bitcoin gold tend à redonner la voix au peuple en proposant une chaine sécurisable par des cartes graphiques et seulement des cartes graphiques, du coup la démocratisation est plus plausible, car il suffit de 1000 PC de gamers disséminés n’importe où pour égaler (et contrebalancer) la puissance d’une ferme entière cachée au fin fond de l’Oural ou de la Mongolie.

Du coup voilà, on est en train de monter un mining pool de BTG.


Maintenant la partie fun.

Quand une nouvelle cryptomonnaie arrive, le début du minage est plus facile. Ce soir, Max et Tic & Tac vont donc ouvrir leur mining pool, et on va poster un tuto sur le blog pour que vous puissiez vous connecter dessus.

Afin qu’on fasse de la thune tous ensemble, dans la joie et la bonne humeur.

Protégé jusqu’à la mort 12

jeudi 2 novembre 2017 à 07:28

Ce matin là, comme dans toutes les démos importantes avec un client, rien ne marchait. D’abord la multiprise, puis la prise Ethernet physique, puis la connexion elle-même. Pour faire bonne mesure, j’avais moi aussi un bug dans le code que je n’ai pu résoudre qu’en changeant de bâtiment (ne cherchez pas…).

Un moment merveilleux de communion avec tous les dev du monde qui ont connu cette expérience spirituelle de destruction de moral et de crédibilité.

Après quelques blagues et une utilisation de la partie du service qui marchait qui m’ont permis de garder la face, un nouveau problème fit son apparition.

Un fichier .odt que je générais était corrompu au téléchargement.

God left

And he’s right

Pourtant, ça marchait, j’en étais certain.

Aucune erreur. Rien. Tout était nickel de bout en bout. Sur ma machine, tout va bien. Sur les leurs, plantage direct de Libre Office.

Je change de navigateur sur mon laptop ou leurs tours. Queud.

Je change d’OS. La même.

Avec CURL ? Zob.

Et puis je note un truc étrange : la taille du fichier n’est pas la même sur leur machine. Elle change à chaque putain de téléchargement.

Je reste un instant interloqué. Et par “un instant interloqué” j’entends 2h surcaféine à trafiquer sur 3 machines différentes toutes les hypothèses tordues possibles, frénétiquement, et la bave aux lèvres.

Quand soudain l’idée me vint. La grâce divine.

Jesus saves

Jesus saves. For later.

Je désactive leur antivirus.

Miracle, ça marche.

Karspersky protégeait leurs machines jusqu’à la mort.

Je ne sais pas ce qui se passait dans sa petite tête, mais il lobotomisait de quelques Ko tous les documents, en mode frappe préventive américaine. Peu importe, leur admin n’aurait de toute façon pas été capable de corriger le problème.

La solution est de se passer des forces de l’ordre et faire justice soit même : tout foutre en SSL pour que le petit salopiot arrête de mettre son nez dans mes paquets. Ils sont sur un intranet. Avec un VPN. Mais fuck, ils seront bien protégés.

Something queer this way come

Also, openssl -days 10000000